Marivaux - "Félicie"

November 2, 2016

 

(...) Cette moralité de Marivaux relate donc l’instruction et la correction d’une jeune demoiselle qui goûte, pour la première fois de sa vie, à la passion amoureuse... Marivaux ne l’a jamais présentée au public, trouvant la lecture de son texte bien plus pertinente qu’une adaptation de scène.

 

Il aura fallu attendre cette année 2016 pour que Paolo Domingo se lance dans cette folle aventure.

L'idée lui est venue de faire jouer « Félicie » en enrichissant le texte de Marivaux par le biais de quelques nouveaux passages, tout en y ajoutant des personnages emblématiques.

 

Outre "Félicie" jouée par Célia DIane, "Lucidor" interprété par Christophe Maniez,  la "Fée Hortense" incarnée par Nadia H. Cordier, la "Modestie" jouée par Anne-Laure Maudet et la "Vertu" qu'interprète Catherine Keched, se trouvent également sur scène Priscillia Shillingford qui joue la "Bienveillance", et Fanny Passelaigue parcourant le rôle de "l’Impatience".

 

Le pari était certes risqué, mais cela n'a pas empêché au metteur en scène de le relever avec brio. Son adaptation de ce classique est à la fois juste et intéressante. Notons que les comédiens présents sur la scène du Petit Gymnase jouent avec ferveur et précision leurs personnages.

 

Cela est d'autant plus remarquable qu'il n'est pas forcément facile d’interprêter un texte du XVIIIe siècle avec aisance, surtout lorsque celui-ci traite d'un sujet en particulier, qui n’est, à priori, plus d’actualité... et dont le thème n'appartient naturellement pas au domaine contemporain ; tellement

joué et "surjoué" de nos jours sur la place de Paris.

 

Malgré cet effet de mode artistique, Paolo Domingo nous propose sous son impulsion, une histoire touchante et plaisante à suivre, avec en prime un léger parfum de nostalgie très agréable... Une mise en scène belle à voir, qui sait mettre en valeur le texte de l'auteur tout en lui restant fidèle dans sa philosophie.

 

« Félicie » de Marivaux est une moralité qui est le reflet d’une société, celle du XVIIIe siècle, et de la place que la femme y avait. En 2016 au Théâtre du Gymnase Marie-Bell, Paolo Domingo a su faire renaître ce classique pour en faire un sublime épisode romantique. De leurs côtés, les comédiens savent avec talent interpréter ce style d'écriture qui n’est, manifestement pas aussi malléable qu'il y paraît.

 

 

Sur le site critique-humoristes.over-blog.com

Please reload

 Posts Effectués

I'm busy working on my blog posts. Watch this space!

Please reload

Posts Récents

November 11, 2016

November 2, 2016

Please reload

Archives
Please reload

Search By Tags

I'm busy working on my blog posts. Watch this space!

Please reload

Suivez-nous sur :
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square